Kaonabo FM

Le président du PHTK Liné Balthazar s’en prend à l’ancien Premier Ministre Laurent Lamothe

Le jeudi 5 août 2021, le Président du PHTK Liné Balthazar, objet d’un mandat d’amener délivré par le Commissaire du gouvernement Me Bed-Ford Claude, s’est exprimé dans la presse.

Entre critique d’opposants politiques tel Laurent Lamothe et prise de position contre le référendum entamé par l’ancien Président de la République Jovenel Moïse, Monsieur Balthazar a donné des explications sur l’origine de sa convocation.

Pour le dirigeant du Parti Haïtien Tèt Kale, « Ce sont des personnes comme Laurent Lamothe et des responsables de l’organisation politique Bouclier, voulant continuer les projets de Jovenel Moïse dont la modification de la Constitution, qui s’attaquent à tous ceux qui s’opposent auxdits projets ».

Selon Monsieur Balthazar « … le Juge de paix de Pétion-ville a auditionné au cours d’un constat, Joseph Vincent. Celui-ci dans ses déclarations a mentionné le nom de Jean Robert Balthazar dit Bob Balthazar ».

Monsieur Balthazar se pose des questions « Pourquoi a-t-on interpellé Liné Balthazar à la place de Jean Robert Balthazar? Est-ce que c’est une erreur volontaire ou veulent-ils manipuler l’enquête ? ».

Le responsable du PHTK affirme s’être opposé au projet référendaire de l’ex-Président de la République et avoir « contesté au nom du PHTK » le Conseil Electoral Provisoire ayant pour mission de réaliser les élections.

« Avant la mort du Président Jovenel Moïse, nous avons discuté avec lui pendant trois (3) heures de temps. Nous avons dit clairement que la nouvelle Constitution est un projet qui vise à instaurer la dictature car elle consacre tous les pouvoirs au Président de la République, qui devient chef de l’exécutif, chef du législatif, chef de la défense, chef de l’armée tout en considérant les parlementaires comme des agents de l’Exécutif ».

Par ailleurs, Liné Balthazar informe que « le PHTK va se constituer partie civile lors du procès ».

Teressa PAULO

Read Previous

Le Ministère de la Santé Publique et de la Population met en garde contre certaines filières de formation en Science de la Santé

Read Next

La Russie et l’Ouzbékistan déploient des unités de leurs forces spéciales en Tadjikistan

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *