Kaonabo FM

La Première Dame, Martine Moïse, parle aux haïtiens après l’assassinat de son mari, le Président Jovenel Moïse

“Je suis en deuil, mais je ne compte pas lâcher prise”. Déclaration de Martine Moïse pour sa première intervention après l’assassinat de son mari, Jovenel Moïse, le 7 juillet 2021.

« En un clin d’œil, des mercenaires ont perpétré ma maison et ont assassiné le Président de la République Jovenel Moïse » a confirmé Martine Moïse lors de son intervention pour la vérité et pour l’histoire.

Martine Moïse a précisé que les mercenaires avaient une mission bien définie : celle de détruire la famille présidentielle et avec elle les rêves du Président pour son peuple ( route, eau potable, référendum et élections).

« Jovenel Moïse a été tué sans avoir eu le temps de prononcer un mot », a précisé la Première Dame qui indexe les ennemis du Président.

Dans ses déclarations, Martine Moïse a déploré d’autres attaques concernant les projets de son défunt mari : « Des mercenaires ont assassiné le Président, d’autres mercenaires veulent détruire ses rêves et ses projets pour le pays ». Elle promet de donner plus d’explications bientôt, à sa prochaine prise de parole.

Rappelons que Madame Martine Moïse a été grièvement blessée lors de l’attaque, et qu’elle a été transférée aux États-Unis pour les suivis médicaux nécessaires, après avoir reçu les premiers soins dans l’un des hôpitaux du pays.

Toutefois, Martine Moïse n’entend pas lâcher prise, elle croit qu’elle doit lutter pour empêcher aux ennemis de marcher sur le sang de son mari. « Je reviendrai au pays pour poursuivre la lutte initiée par mon défunt mari pour le bien de ce pays ».

La Première Dame promet de s’adresser prochainement au peuple haïtien via les réseaux sociaux.

Read Previous

Les hauts responsables de la sécurité présidentielle dans le collimateur de la justice

Read Next

Assassinat du Président : Publication des photos du cadavre sur les réseaux sociaux, les internautes s’enflamment, un scandale de plus.

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *