Kaonabo FM

Covid-19 et don de sang : grande alerte pour la population

Port obligatoire du masque respecté, distanciation bien ordonnée, va-et-vient incessant du personnel de santé, chacun attend patiemment son tour, nous sommes bien au building de la Digicel à Turgeau. Au premier étage de ce imposant bâtiment on trouve la section consacrée à la Croix-Rouge haïtienne pour le don de sang.

Aux alentours de l’espace, des slogans sont plaqués en grandes lettres sur le fonctionnement de l’institution comme « isit la, nou pa sèvi ak lajan », « chak gout san konte pou sove lavi ». Pourtant, peu sont ceux-là qui se présentent pour donner du sang.

En Haïti, devenir un donneur volontaire n’est pas une habitude. Le taux des personnes voulant le faire est inférieur à dix pour cent. C’est pourquoi, « des collectes mobile ont été organisées par une équipe nationale de transfusion en vue de sensibiliser la population à poser des actions marquantes pour sauver la vie de leurs pairs.

Les donneurs volontaires sont rares, a fait savoir le directeur du Programme National de Sécurité Transfusionnelle du Ministère de la Santé Publique et de la Population, le Dr Ernst Noël, lors d’un entretien accordé à l’agence le jeudi 17 Juin 2021.

« Les donneurs que nous recevons sont ceux qui, pour une urgence médicale, sont obligés de donner leur sang afin de porter secours à des proches en détresse.»

Le nombre de donneurs volontaires est en baisse. Celle-ci pourrait être liée à la diminution de la demande de sang enregistrée depuis la période du Coronavirus.

Pas de test de Covid-19 avant la prise de sang

« Des études ont révélé que le virus Corona est passager dans le sang. On le retrouve surtout au niveau nasal et au niveau de la selle dans le rectum de l’individu infecté. C’est pourquoi, on n’effectue pas de test avant de recueillir des pochettes de sang » a révélé Dr Noël.

Un questionnaire est, néanmoins, soumis au donneur afin d’identifier toute sorte de signes pouvant susceptibles de produire un effet néfaste sur la prise de sang. « La fièvre et la grippe une semaine avant la prise de sang, pourra empêcher un prélèvement chez l’individu », donc , poursuit le médecin « une personne infectée par le virus peut donner son sang seulement s’il est complètement asymptomatique ».

  • Diminution du nombre de donneurs de sang pendant la Covid-19

Environ 90% des donneurs proviennent d’un milieu familial et seulement 10% sont des volontaires, selon les données statistiques du Dr Noël.

Les besoins sanguins vont de soixante mille à quatre vingt mille cas par année, tandis qu’il n’y a même pas encore trente mille donneurs volontaires dans tous le pays. D’où la décision d’obliger les personnes en situation difficile d’avoir au moins deux donneurs avant qu’elles reçoivent une pochette de sang, c’est dans le but de remplacer celles qui vont être utilisées.

  • Y-a-t-il des conditions pour donner son sang ?

La possibilité de sauver des vies est donnée à toute personne, il est plus que jamais nécessaire de donner son sang. Néanmoins, des critères de bases sont imposés comme ; être âgé entre dix sept (17) ans et soixante cinq (65) ans ; avoir un poids égal ou supérieur à cent dix (110) livres ; avoir un taux d’hémoglobine supérieur ou égal à 12 ; avoir un comportement à faible risque et une tension artérielle normale au jour de la prise de sang, explique De Ernst Noël.

Par ailleurs, la personne doit donner son sang pendant au moins deux fois chaque année pour pouvoir devenir un donneur volontaire. Une carte sera remise par l’administration pour la confirmation. Les femmes peuvent le faire chaque quatre mois et les hommes, chaque trois mois.

Pour marquer l’entrevue, Dr Noël profite d’encourager vivement la population haïtienne à devenir donneur volontaire de sang, selon lui, c’est une action salvatrice vis-à-vis des autres comme dit le slogan publicitaire « don de sang, don de vie ».

Sherlande MICHEL

Read Previous

La TRUMP Organization dans le collimateur de la justice américaine pour délits fiscaux

Read Next

Gold Cup: La sélection haïtienne de football écrase Saint-Vincent et les Grenadines

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *